Assainissement : Moyens et méthodologie

Moyens & Méthodologie
  • Intervention d’Urgence :

Prise en compte de la demande d’intervention sur appel téléphonique si le client est référencé ou sur fax et/ou mail pour un nouveau contact.Confirmation de notre part de la prise en compte de la demande avec une heure prévisionnelle d’intervention.Retour d’information à l’issue de l’opération avec éventuelles observations, interventions à prévoir et si possible des commentaires et photos pour vous permettre de remonter des informations à vos clients

NOTA : ces interventions ont pour but de rétablir un fonctionnement normal de vos équipements d’assainissement. Il est possible que notre intervention d’urgence permette juste une remise en service mais que des travaux plus approfondis soient nécessaires. D’ordinaire, une intervention d’urgence ne dépasse pas 2 heures ; 2h1/2 de temps.

 

  • Pompage et nettoyage d’ouvrages :

Dans le cadre de l’entretien normal et récurrent de certains ouvrages d’assainissement, il est nécessaire voir obligatoire (séparateur hydrocarbures) que ces ouvrages fassent l’objet d’un entretien via une société spécialisée dans le domaine.

Pour assurer ces interventions, nous mettons à disposition un véhicule de pompage mixte, soit surbaissé si l’intervention a lieu en sous-sol, soit sur des châssis de poids lourds pour des interventions en extérieur ou pour des volumes supérieurs à 1 m3.

L’intervention commence par la prise de contact avec le représentant des propriétaires sur le site afin de pouvoir accéder aux équipements.

Mise en place du véhicule, ouverture des trappes d’accès aux fosses et décantation avec balisage de ces zones. Pompage des effluents en prenant soin de ne pas en mélanger les natures. Nettoyage des ouvrages avec la haute pression, désinfection si nécessaire, fermeture des trappes. A l’issue, acheminement en Centre de Traitement avec production d’un Bordereau de Suivi de Déchets à envoyer au client.

 

  • Curage et détartrage :

Pour ces opérations, il est nécessaire que les parties traitées fassent l’objet d’un affichage préalable afin d’avertir les occupants des immeubles de cette opération et qu’ils prennent des précautions préalable aux travaux de curage et de détartrage des équipes.

Mise en place du véhicule équipé d’un matériel haute pression (48 l/mns – 390 bars) en partie basse des réseaux (en règle générale ; peut également se faire à partir des toitures terrasses).

Ouverture des réseaux (tampons existants ou création d’accès avec mise en place de tampons hermétiques), curage des parties horizontales des pieds de chutes au réseau d’évacuation principal.A l’issue, passage de la pression dans la partie verticale de la colonne pour nettoyage et décollage des particules ou morceaux de tartre qui obstruent l’évacuation.La technologie des véhicules utilisés permet de monter entre 15 et 17 étages à partir des sous-sols.

A la fin de l’opération, soit extraction du tartre par le regard puis rinçage de la colonne et du collecteur vertical jusqu’à ce que celui-ci soit complétement propre.

  • Inspection télévisée des réseaux :

Il s’agit d’un système d’inspection vidéo, soit portable, soit installé dans un fourgon avec un aménagement permettant le contrôle et la gestion informatique du dossier : permet de gérer l’avance de la caméra, la capture de la vidéo et des photos et la pré-saisie du rapport.

  • Chaque dossier d’inspection télévisée fait l’objet de l’ouverture d’un dossier, la création d’un rapport et d’un schéma d’implantation. Il est accompagné d’un cd reprenant l’ensemble des données.
  • Arrivée sur le site, prise de contact avec le représentant sur place pour les accès.
  • Relevé des caractéristiques dimensionnelles des regards ainsi que la distance qui les sépare.
  • Préparation de la caméra et de ses accessoires, vérification du fonctionnement de l’ensemble, ouverture des tampons nécessaires et mise en place du balisage.
  • Descente de la caméra dans le réseau (qui aura été curé et nettoyé préalablement) et positionnement de celle-ci dans l’axe de la canalisation à inspecter.
  • Après avoir saisi la position zéro, mise en fonction de l’enregistrement et début de l’inspection en faisant avancer la caméra.
  • Arrêt de la progression de la caméra à chaque anomalie, avec annotation de la distance et la description de cette anomalie. Possibilité d’inspecter les branchement avec la caméra satellite.
  • A l’arrivée au deuxième regard, retour de la caméra au premier regard et extraction de celle-ci.
  • En fin de journée, retour du rapport pour saisie et contrôle avant envoi au client.

Les images des canalisations sont prises par le biais d’une caméra vidéo pivotante, en circuit fermé, autotractée dans la canalisation et sont transmises en vidéo à l’intérieur de l’unité mobile informatisée complètement autonome qui stationne sur le plan routier, à côté de la conduite à inspecter. Ce système permet d’effectuer des inspections télévisées dans des tuyauteries de n’importe quelle forme et dimension.


Les informations et les données sur la tuyauterie saisis par l’inspection sont visualisées sur supports audio-visuels et cartographiques de façon à permettre la création de banques données pour la gestion globale du service.

Assainissement
Une question, une information, un devis ?
n’hésitez pas à nous contacter…
bouton

Références

ICADE Property Management – BNP Real Estate Property Management – GTHS (Gestion Technique Hygiène Services)- MULTIBURO – SOCERM – Cabinet DUMOULIN – DUPOUY FLAMENCOURT – DREUX – SFER – HEVIA (assanissement) – OTH (assainissement) – NES RENOVATION – SADEMAT GESTION – COFELY – SEEM Ile de France – TBI (Suresnes) -EUROGEM – ADOMA – FOYERS DE SEINE ET MARNE – Club med Gym – EGA TP